Navigation – Plan du site
État de la recherche
Comptes rendus
Ouvrages collectifs

Palimpsestes épiques. Récritures et interférences génériques

Paris, PUPS, 2006
Valérie Naudet
Référence(s) :

Palimpsestes épiques. Récritures et interférences génériques, études réunies par Dominique Boutet et Camille Esmein-Sarrazin, Paris, PUPS, 2006, 380 p.

Texte intégral

1Les dix-neuf études réunies dans ce volume (accompagnées d’une préface, d’une conclusion, d’une bibliographie et de deux index – auteurs et œuvres d’une part et personnages et lieux épiques de l’autre) ont pour ambition de mettre en valeur la permanence, sur une longue durée, depuis l’Antiquité jusqu’à la période contemporaine, de l’épopée dans la littérature. Ce genre, en effet, fournit dans le même mouvement des thèmes, des personnages, des motifs, des lieux, un style, un ton qui innervent d’autres genres ou bien se transmettent de textes épiques en textes épiques, sans d’ailleurs que les deux possibilités soient exclusives l’une de l’autre. Quatre chapitres structurent le recueil.

2Le premier est consacré à la prégnance du modèle homérique. Alain Billault et Jean-Philippe Grosperrin y montrent les métamorphoses de Polyphème et d’Achille lorsque les personnages quittent l’univers homérique pour rejoindre, respectivement, celui des Idylles de Théocrite ou la littérature de l’âge classique, tandis que Sylvain Détoc, s’intéressant à un motif, celui du retour, de la circularité, met au jour comment des poèmes et de romans contemporains s’inspirent et se démarquent de L’Odyssée. Grâce à Gary Ferguson, on comprend combien, au xvie siècle, le titre de nouvel Homère, d’héritier du poète de Chios, fut disputé.

3Le deuxième chapitre est centré sur les jeux de récritures. Francine Mora montre comment le motif du banquet passe de L’Énéïde virgilienne à trois poèmes carolingiens. Despina Ion et Isabelle Weil explorent les liens étroits qui unissent entre eux deux textes médiévaux : la première travaille à partir de deux chansons de la Geste des Lorrains, Garin le Loherenc et Gerbert de Metz, quand la seconde étudie l’insertion à visée exemplaire que fait Girart d’Amiens de la chanson d’Aubery le Bourgoin dans son Charlemagne. Avec François Suard et Tatiana Weber, nous quittons le domaine strictement médiéval pour voir comment il survit à une époque ultérieure, d’une part dans des tragédies du xviiisiècle avec les adaptations pour la scène de l’histoire de Berthe au(x) grand(s) pied(s), et d’autre part dans la trilogie qu’Auguste Creuzé de Lesser consacre au début du xixe siècle au Moyen Âge, englobant dans un vaste mouvement la Table Ronde, l’Amadis de Gaule et la geste rolandienne.

4Le troisième chapitre s’attache à suivre le style épique d’un genre à l’autre. Pascale Hummel et Vincent Zarini s’appuient sur des textes chrétiens et hagiographiques, tandis que Catherine Croizy-Naquet et Carine Bouillot se tournent vers l’historiographie médiévale du xiiie et du xve siècle.

5La quatrième section de ce recueil s’intéresse au renouvellement des poétiques. Camille Esmein-Sarrazin et Sabine Gruffat s’arrêtent sur des textes du xviie siècle, la première montrant comment le genre épique sert de pierre de touche à l’élaboration de la poétique romanesque de l’âge classique, quand la seconde, à partir de l’Adonis de Jean de la Fontaine, étudie comment l’héroïsme s’adoucit et se tempère. Avec l’œuvre du contemporain Joseph Delteil, Marie-Françoise Lemonnier-Delpy montre comment on peut encore écrire une épopée au xxe siècle. Quant à Jean-François Lattarico, Benjamin Pintiaux et Thimothée Picard, ils s’attachent aux liens que l’épopée et l’opéra tissent ensemble depuis l’âge baroque jusqu’à Wagner.

6Ce recueil intéresse aussi bien les antiquisants, que les médiévistes, les spécialistes des âges classiques que ceux de la littérature contemporaine, sans oublier les comparatistes et les musicologues. Il parle à tous les amateurs de l’épopée dont il s’attache à montrer la force vitale à travers les siècles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Valérie Naudet, « Palimpsestes épiques. Récritures et interférences génériques », Perspectives médiévales [En ligne], 33 | 2009, mis en ligne le 01 septembre 2012, consulté le 20 août 2017. URL : http://peme.revues.org/2999

Haut de page

Auteur

Valérie Naudet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Perspectives médiévales

Haut de page