Navigation – Plan du site

Présentation

Revue d’épistémologie des langues et littératures du Moyen Âge, Perspectives médiévales étudie la façon dont les objets textuels du Moyen Âge ont été perçus, construits, représentés et compris aux époques moderne et contemporaine, dans une perspective pluridisciplinaire.
Ancien bulletin de la Société de langues et littératures médiévales d’oc et d’oïl (SLLMOO), Perspectives médiévales est désormais une revue internationale, à comité scientifique, dont les langues sont le français, l’anglais et l’italien.

Dernier numéro en ligne
36 | 2015
Cultiver les lettres médiévales aujourd'hui

Notes de la rédaction

À un moment où la transmission des savoirs et la formation des enseignants sont en pleine redéfinition, où les humanités connaissent une crise de légitimité, le numéro 36 de Perspectives médiévales interroge la place des lettres médiévales dans l’enseignement, la société et la cité. Quelle pertinence y a-t-il à cultiver les lettres médiévales aujourd’hui ? Quels enjeux y a-t-il à les soigner, les faire croître et embellir ? Quels fruits le monde contemporain peut-il récolter de la culture des lettres médiévales ?

Les contributions de ce numéro réfléchissent aux voies de transmission et de médiation de la langue et de la littérature du Moyen Âge, à travers plusieurs axes. L’enseignement d’abord, primaire, secondaire et universitaire, en France et à l’étranger : quelle place est donnée, quelle place faut-il donner à la littérature médiévale, et comment inventer ou réinventer démarches pédagogiques et didactiques ? Comment transmettre aux élèves et aux étudiants le goût du Moyen Âge, comment s’appuyer sur le pouvoir de dépaysement de cette période tout en en éclairant la pertinence pour le monde contemporain ? Les productions et pratiques culturelles ensuite : la littérature médiévale est connue du « grand public » par le biais d’écritures ou de réécritures qui convoquent, rappellent, hybrident les langues et les textes. Ses supports matériels, manuscrits et images, prennent place à la fois dans des expositions muséales et savantes, et dans l’imagerie véhiculée par différents médias. Le numéro accorde une large place à des témoignages et des entretiens portant sur des modes divers d’incarnation des textes du Moyen Âge : adaptations, créations ou recréations musicales et théâtrales, visant à incarner et à revivifier les lettres médiévales.

 

Sébastien Douchet
avec la collaboration de Sophie Albert et de Patricia Victorin