Navigation – Plan du site
État de la recherche
Comptes rendus
Editions & traductions

Charles d’Orléans, Poésies, tome 1, La retenue d’Amour, ballades, chansons, complaintes et caroles

Paris, Champion, 2010
Valérie Naudet
Traduction de Philippe Frieden et Virginie Minet-Mahy
Référence(s) :

Charles d’Orléans, Poésies, tome 1, La retenue d’Amour, ballades, chansons, complaintes et caroles, trad. Philippe Frieden et Virginie Minet-Mahy d’après l’édition de Pierre Champion, Paris, Champion, 2010, 392 p.

2010

Entrées d’index

Œuvres, personnages et lieux littéraires :

Retenue d'Amour
Haut de page

Texte intégral

1Philippe Frieden et Virginie Minet-Mahy, deux spécialistes de la poésie de la fin du Moyen Âge donnent une traduction des poésies de Charles d’Orléans d’après l’édition de Pierre Champion. L’exercice était périlleux. Toute traduction est une trahison, on le sait bien, laquelle a, de surcroît, des circonstances aggravantes lorsque l’on touche à la poésie. Et que dire d’une poésie aussi subtile que celle du duc ? Comment traduire un mot clef comme Nonchaloir ? Comment faire la part des choses entre le Desplaisir et la Desplaisance ? Comment rendre toute la saveur érotico-gourmande qui traverse la ballade LXXXV, fondée sur le jeu phonique entre le connin (lapin en ancien français) et le con de le femme ? Il est impossible de traduire connin par autre chose que « lapin » et ipso facto, l’édifice poétique s’écroule. Bref, l’entreprise était pleine de risques (ce qui explique peut-être que, depuis 1923, date de l’édition de Pierre Champion, il n’y ait pas eu de traduction). Or, en dépit de toutes les difficultés rencontrées, le résultat est là, honnête, rendant justice au texte autant que faire se peut, permettant une approche aisée d’une œuvre majeure de la poésie française. La traduction s’accompagne de notes (que l’on aurait aimé plus nombreuses et plus axées sur le vocabulaire et sur les choix de traduction tant le lexique du xvsiècle, et celui du duc en particulier, sont riches, nuancés et subtils), d’un glossaire établi à partir du texte, ce qui invite à un va-et-vient constant entre le poème et sa traduction, d’une introduction qui aborde les principaux points d’histoire littéraire concernant l’œuvre de Charles d’Orléans et traçant un rapide parcours de lecture dans le texte, d’une importante et utile bibliographie, ainsi que de deux index permettant de naviguer facilement dans le texte à la recherche de notions importantes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Valérie Naudet, « Charles d’Orléans, Poésies, tome 1, La retenue d’Amour, ballades, chansons, complaintes et caroles », Perspectives médiévales [En ligne], 34 | 2012, mis en ligne le 13 août 2012, consulté le 24 mars 2017. URL : http://peme.revues.org/2278

Haut de page

Auteur

Valérie Naudet

Professeur de littérature du Moyen Âge - Aix-Marseille université

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Perspectives médiévales

Haut de page